mâtage démâtage avec haubans en place?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  MALIBU le Dim 14 Oct - 13:16

Bonjour à tous
Malibu va bientôt prendre ses quartiers d'hiver et selon les bateaux, je constate que certains démâtent sans détendre ou décrocher les haubans et/ou bas haubans. Aussi je vous pose la question de savoir s'il est possible de faire de même sur un Kelt 5.5? Merci d'avance de m'éclairer sur ce point et peut-être m'apporter quelques astuces bien appréciables.

MALIBU

Messages : 18
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Admin le Dim 14 Oct - 15:06

Bonjour,
Sur Bélouga, pour démâter, je détends beaucoup les haubans et bas-haubans avant de coucher le mât (pour ne surtout pas tordre les câbles et les sertissages). Aux beaux jours, il n'y a plus qu'à le redresser et à retendre les 4 ridoirs des haubans et bas-haubans pour que le mât soit à nouveau en service. Je signale tout de même que les lieux successifs d'hivernage du bateau étaient à 15 km puis à 2km du mouillage. Pour faire de la route, je démonte complètement les haubans et les ferle consciencieusement sur le mât.
@ +
Vincent
avatar
Admin
Admin

Messages : 104
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 52
Localisation : Coutances

Voir le profil de l'utilisateur http://kelt550.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Expérience de débutant

Message  Danielgre le Lun 22 Oct - 13:31

Bon,  ça  ne  fait jamais que  la deuxième fois que j'écris ce  post. Je  rédige  pourtant sur  traitement de texte, mais  on peut  pratiquer   les claviers  informatiques   depuis  25 ans  et  faire  encore des erreurs de débutant :   oublier d'enregistrer  dès le  début et tout perdre sur  une  malencontreuse  combinaison  de touches  …

Sur  les  sites de voileux,  on  trouve  pas  mal de  descriptions  de mâtage.  Je les  ai  lues avec  attention avant   de pratiquer  moi  même. Quand  j'ai fait l'acquisition de Char-Lie,  il était mâté   et  sur sa remorque  dans  la  cour  de l'ancien propriétaire.  Astucieux,  il  m'avait  dit  qu'un  bateau est  plus difficile  à  voler   avec son mât en  place. On  avait  démâté  à  deux  et heureusement  que mon  vendeur avait de l'expérience,  car  comme c'était  moi  qui  manœuvrais  l'étai,  j'avais tout  fait  partir de travers  et  le mât  aurait  pu cogner contre  la  coque   en  tombant si ce brave  homme  ne  l'avait  pas rattrapé  au  vol au risque d'être  lui  même  assommé … Mauvaise entrée  en matière donc. Ca  ne m'aurait  même  pas  profité ,  je  lui avais déjà  rédigé  son chèque  MOUWARF ! ! !


Outre  qu'avec chacun de  mes deux  fils  on  s'y est repris  à    trois fois,  j'ai  fini par mettre au  point  un  procédé relativement  sûr  que je    livre ici,  au  cas  où il serait  transposable.

Il  faut savoir qu'au  Tréport,  à  moins de se payer un grutage,  il  n'est  pas question de mâter  avant la mise  à  l'eau  qui  implique   de  passer,     soit sous  un  pont,  soit sous la  jetée en bois.  Pas  loin  de 9 m  de tirant d'air  …  Faut  pas  rêver.

Par contre  le  corps-mort est  bien à plat et  simplifie bien les  choses, ne pas se coltiner  la hauteur de la  remorque est bien  appréciable.

Préparation de  la manœuvre :

Poser  le  mât  à plat, dans  l'axe, l'avant  sur le rebord du  roof,  et  l'arrière  sur   le sable,  donc. Il  vaut  mieux  protéger   le  revêtement du  roof  par  une couverture,  comme  pour un  déménagement,  car  la  première  fois, j'ai rayé  ma  peinture toute neuve  snif !

Fixer  les haubans. Attention , cela  suppose qu'ils  soient  réglés à  la  bonne longueur ... Je  m'aperçois  en  postant  que  je réponds ainsi   à  la  question précédente. N'étant  pas  aussi expérimenté  que Vincent,  il  me semble  que  les  haubans ( et bas -haubans- je ne fais  pas encore  la différence ... ) aident le  mât à rester  dans l'axe en fin  de course  au  mâtage et  au  début  du  démâtage.  Je me fais  peut-être des  idées,  je ne demande  qu'à  être contredit.

Prévoir une gaffe non télescopique (  pour plus de solidité  à mon  avis) de  2 m ou plus posée  contre  le balcon à l'arrière.

Attacher  (  on doit dire   «   frapper »   ) solidement   un  bout  à l'extrémité  de  l'étai et le laisser   pendre  à l'avant.

Enlever  la goupille de  la  manille  placée  à  l'extrémité  de  l'étai,  ça facilitera  la  fin  des  opérations.  La  placer  avec soin   ( la scotcher  sur  le couvercle de baille  à  mouillage  ) pour  pouvoir la récupérer rapidement sans qu'elle  se retrouve  dans le  sable au moment  où  il faudra  s'en servir  …  Ce  point  n'est  pas une obligation,  on pourrait  dire que  manipuler   l'étai en  laissant  sa    manille  ouverte  peut causer   la  perte de celle-ci. C'est  un risque, mais  on ne secoue  pas  la  bête  non plus  …

Le responsable de  la manœuvre  dans  le cokpit,  les  pieds sur les bancs  latéraux. C'est vrai  qu'en dessous d'1 m 70 de taille d'homme,  ça  doit  être délicat. Par contre,  le fait  d'avoir des appuis  bien écartés  stabilise l'opération.

L'équipier  à l'arrière sur  le sable ( si comme moi  vous avez naguère  fabriqué un  bébé  d'1 m 93,  ça  aide,  mais ce  n'est pas  indispensable. Sinon,  parfois c'est  encore  faisable, parlez-en à  madame,  ça  servira  un jour  WOUARF ! ! ! )  plus sérieusement placé  un   peu  avant   les   deux  tiers de la  longueur du  mât. S'il est  trop  loin,  il  ne pourra  pas  lever  assez  haut. S'il est trop  près, il ne  pourra  pas  faire basculer  le  mât vers  l'avant  à moins d'être Hercule,  ça  je  n'ai pas  fabriqué  …

Manœuvre  proprement dite :

L'équipier   lève  à  la  main et en profite  pour se  placer   à  bonne  distance.  

Quand  le mât est  à  bonne  hauteur,  il  le pose sur la  fourche de la  gaffe et  continue  à  monter à  l'aide de celle-ci jusqu’à  ce que  le  responsable  puisse engager  le  pied  sur  le  socle  et   les ergots dans leurs encoches.

C'est le moment de bien vérifier que  le  dispositif s'opère dans  la  l'axe : l'équipier   à l'arrière en a  une  première idée en se référant  à l'axe du bateau. Le responsable  en observant les ergots dans leurs encoches.  Je ne sais  pas trop  si mon vocabulaire est  le bon,  je  suis  prêt  à  tenir compte de toutes  les suggestions.

Autres vérifications :  la  fixation  des crochets des  haubans sur  le mât.   Ils  peuvent se coincer  de travers,  ça  m'a  valu une redescente (  en fait  il  faut les scotcher ) complète une  première  fois. Voir  même les  manilles de haubans  sur  le  pont,  elles  peuvent aussi  se coincer  en mauvaise position.

Tout étant en place,   «   Hercule », à  l'arrière,  continue  à  lever  le  mât  à la  gaffe  et  le responsable  l'aide  à  la  main depuis  le  cockpit.

Quand  le  mât  a  bien monté,  le coéquipier  se  retrouve  tout  bête avec sa  gaffe  à la main  qui  ne  lève   plus  rien. Seul  le responsable maintient  le  mât qui,  posé  sur  son socle et coincé dans les  encoches,  représente un  poids  supportable. On  est bien dans le cas d'un  mât de  7 m  pour un bateau de 5m50. Pour des  bateaux  plus grands  ce que  j'écris ne  vaut  plus.

Le  moment est venu  pour  le coéquipier  de  passer   à  l'avant pour empoigner   le bout et commencer   à le tendre progressivement. C'est encore  le  moment de bien vérifier  l'axe de montée du  mât. Normalement, les  haubans, s'ils sont  bien réglés, participeront  à  la bonne  mise en place  de l'ensemble en  fin  de course.

Quand  le  bout et  l'étai  sont  bien  tendus,  le  coéquipier   supporte    à  nouveau  le  poids de la montée. En  tant que  responsable,  même si  ça ne sert  plus  à  grand  chose,  tout en gardant  les deux  mains  sur  le  mât,  je grimpe sur   le roof. Il  faut  un peu de souplesse. En tant que presque sexagénaire,  je peux  encore me  le  permettre. Quand  je ne  pourrai plus,  je  dirigerai  la  manœuvre  à  distance depuis  mon  transat  avec  une bière bien fraîche  à la main …

A force  de tirer   sur  le bout,  le coéquipier  finit  par attraper  l'étai. Il  n' a  plus qu'à engager  la  manille  dans  la fixation et à   visser  la  goupille s'il a  pris soin de ne pas  la  faire  tomber  dans  le sable, de la piétiner  etc. … Là  je  suis dur,  mais il vaut mieux  tout prévoir !



Cette  fois-ci,  les deux coéquipiers ont  bien mérité  une boisson moussante  bien fraîche.

Pour démâter   on a  fait l'opération  inverse. Le  moment délicat,  pour  le responsable  est de reculer,  les  pieds  bien  écartés  sur  les bancs  du cockpit ( être bien chaussé ! ! )  pendant  la descente  du  mât, jusqu’à  ce  que la gaffe  récupère le bébé …

J'ai  écrit ce post sur  l'incitation  de Vincent (  il  n'a  pas eu à  beaucoup me  forcer, je suis bavard  naturellement),  mais en pensant effectivement  qu'une expérience  de débutant,  toute  mal  fichue et  mal  décrite  qu'elle  soit, peut-être utile  à  un  autre  marin en herbe (  plutôt  en algue ?). Les marins  confirmés, quand  à  eux, en  seront quitte  pour une bonne partie de rigolade. J'espère qu’elle sera  indulgente.   Personnellement,  les anicroches et  les mésaventures, pour  autant  qu'elle fussent  maîtrisées et  sublimées,  c'était ce que  je recherchais, entre autre,  en me lançant dans  l'aventure de la  voile. De ce côté  je n'ai  pas été déçu.


Dernière édition par DANIELGRE le Lun 17 Juin - 15:15, édité 3 fois
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Thierry (Naturel) le Lun 22 Oct - 16:40

Loin de moi tous ces soucis, mon pied de mât est équipé de jumelles (je sais, j'ai honte Embarassed ), en plus je me suis fabriqué une fourche de 3M qui se fixe dans les aiguillots du gouvernail.
Je plaque les crochets de haubans et d'étai au mât avec un petit bout de papier collant pas trop collant, qui une fois décollé par la tension des câbles finira par s'envoler. C'est nécessaire car j'ai remarqué que ces crochets avaient une fâcheuse tendance à se mettre de travers, voire à carrément se décrocher.
Drisse de foc frappée au balcon avant, un tour de winch, et on le monte ce mât (j'ai aussi fabriqué un grand garçon d' 1M90 Very Happy ). Les haubans sont normalement toujours réglés depuis le dernier dématage. Ne reste plus qu'à fixer l'étai et vogue la galère, heu pardon le Kelt.
Une fois en place, le mât ne repose pas sur son emplanture bien entendu, il repose sur son axe de rotation en inox de 20mm. Au début cela m'effrayait un peu mais après une saison, pas de problème, et depuis j'ai appris et vu que les mâts des Etap se fixaient de la même façon d'origine, donc... Cool
Il n'y a pas à dire, les jumelles de mât ça simplifie une vie de voileux. cheers
avatar
Thierry (Naturel)

Messages : 220
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 56
Localisation : Lac de la Plate-taille, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelques bonnes sugestions

Message  Danielgre le Lun 22 Oct - 18:21

C'est sûr qu'un pied de mât fixé sur une articulation ( si j'ai bien compris) c'est encore mieux qu'une descendance de géant hi hi hi ! Par contre, je retiens les bouts de scotch car ces foutus crochets de haubans , je les ai maudits (ou peut-être qu'en les graissant ? )... J'y ajouterais des bouts de fil de cuisine pour récupérer le scotch ( si faisable ) afin de ne pas heurter ma fibre écolo ...
Ta fourche à l'arrière doit être sacrément costaude, parce qu'un mât qui penche, ça pèse son poids !
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Thierry (Naturel) le Lun 22 Oct - 19:46

La fourche est faite avec un U en alu fixé au bout d'un longeron en bois raboté de 40/40mm.
J'y ai placé 2X2 fixations pour les aiguillots (en fait un femelot et un aiguillot). 2 pour une fourche en position basse (bas de la fourche à 10 cm du sol) et 2 dans le bas du longeron pour la fourche en position haute. Si besoin, je t'envoie des photos de la fourche. Wink
Photo de l'emplanture jumelle:

Je navigue demain pm, je vais essayer de penser à prendre quelques photos de la fixation de l'emplanture sur le roof et l'épontille (6 ou 8 boulons+écrous), cette fixation doit bien entendu être à toutes épreuves, car tu imagines les efforts de cisaillement qu'elle supporte quand le mât est en oblique en arrière, poussé vers l'avant par la drisse de foc ! affraid
avatar
Thierry (Naturel)

Messages : 220
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 56
Localisation : Lac de la Plate-taille, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Génial !

Message  Danielgre le Lun 22 Oct - 20:49

C'est vraiment génial, Thierry ! C'est ton œuvre ou t'as acquis ton bateau comme ça ? En plus je progresse grâce à toi en vocabulaire, car je viens d'apprendre ce qu'était l'épontille. J'avais bien repéré l'engin mais j'étais comme M. Jourdain : je pratiquais sans connaître ...

C'est un dispositif qui intéressera surtout les nomades qui emmènent leur bateau en W. end ou en vacances et qui ont besoin de mâter démâter régulièrement.
C'est vrai qu'avec ma gaffe, je fais un peu misère, mais pour mâter en début de saison et démâter en octobre, elle me suffit. Peut-être qu'un jour j'en aurai assez de prendre les falaises de Normandie en photo et que je me rendrai dans le golfe du Morbihan où je suis régulièrement invité ... Le bassin d'Arcachon où j'ai aussi des attaches, c'est pas mal non plus .. . Bon s'il n'y avait que le mât... il faut aussi se payer la route pfff.
Quand au fait que le mât ne repose plus sur son "emplanture " ( connaissais pas non plus !), pas de soucis ! Moi, déjà, tel que c'est à l'origine, je stressais à l'idée que rien ne se vissait au pied du mât. Mais essentiel des forces se joue au niveau des haubans et de l'étai.
Par contre, ton dispositif à l'avant du bateau m'intéresse par curiosité. Tu dis " Drisse de foc frappée au balcon avant". Tu entends quoi par là ? Ca n'impliquerait pas une poulie quelque part ?

Pour terminer .. on n'est pas les seuls à avoir de l'humour ... j'ai adoré ça chez des collègues love loveurs :

http://img148.imageshack.us/img148/3981/dmterbi2.jpg

Et encore ça ...

"Dans tous les cas, prévoir quand même, à défaut de casque, de porter un bonnet ... On sait jamais !
"

http://voilier-love-love.superforum.fr/t93-mat-ferrures-et-barres-de-fleche
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Dématage en solo

Message  Danielgre le Mer 9 Oct - 18:42

Char-lie  est  depuis ce 8 octobre au  sec dans sa  résidence d'hiver.

L'idée me titillait   de  tenter un  démâtage en solo avec  un petit bricolage  dont j'avais  lu  ici ou  là,  dans  divers  forums, des  descriptifs  variés.

Je  vous  livre ici  mon  expérience.

J'ai utilisé comme    point d'appui arrière  un équarri de 2 m 40 de long  et  de  section  3cm x 3cm, renforcé  par  des longerons métalliques à  angle  droit ( tout bêtement des  montants d'étagères  ),  posé  sur mon  gouvernail  dont  j'avais bloqué la  barre   avec des  cordages  frappés  sur mes taquets  arrières et  sur   une tige  métallique. Ma barre m'a  servi  ainsi de  point d'appui  pour fixer   mon  équarri. J'ai  chapeauté  ce dernier  avec  un  tube et des  coudages  en PVC pour réaliser  une fourche.  

J'ai  tout  assuré   avec  des  cordages,  mais en cherchant  bien, on devrait  pouvoir  trouver  des  fixations   à  écrous. J'ai  bloqué  le  pied  du  mât sur l'emplanture avec  de  la  drisse  fine  :  opération  plus  psychologique  qu'utile,  les ergots  du    mât  n'étant  au  final  pas   sortis  des encoches.

L’opération  se résume en quelques  croquis  qui j'espère seront utiles à  des  collègues désireux  de se lancer  en solo.  L'esthétique  des  tracés  n’échappera à  personne, je  suis d’ailleurs en contact avec  plusieurs  galeries   dans quelques  grandes  capitales,  mais j'hésite  encore  …  Laughing 

Je dois préciser  que je mâte  et    démâte  à  plat sur mon  corps- mort (à  marée basse, je suis  sur  le sable ).













Dernière édition par Danielgre le Ven 16 Oct - 22:14, édité 3 fois
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  waaouu le Sam 19 Avr - 12:05

j utlise une pièce  en acier pour bloquer le pied de mât,
et je laisse les haubans en tension .
une fourche téléscopique (pour le rangement ) à l arrière permet le départ du matage à hauteur .

(c est un modèle que j ai copié)

waaouu

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Danielgre le Sam 19 Avr - 13:43

Très  intéressante  cette  pièce.  Je  pense  que ça  va  passionner  beaucoup  de monde, surtout  parce qu'elle laisse  l'emplanture  intacte contrairement  à  d’autres  systèmes  où  il  faut  percer.  Si  tu  pouvais la  photographier  un  peu  de tous  les  côtés (  il  me semble  aussi  voir  un sandow ? ),  ce serait  encore  mieux. Sinon,  quand  tu auras  le temps,  ce serait  bien que tu  mettes en ligne  un  genre de croquis  coté. Il  y  a sur ce site  tout  un  tas de bricoleurs qui  se feraient  une joie  de reproduire  la  bête ! !
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  waaouu le Sam 19 Avr - 14:41

j ai retrouvé le dessin de base
le sandow sert simplement a tenir la pièce en place en ceinturant le  pied de mât.
je vais faire des photos de ma pièce réalisé.....




waaouu

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Danielgre le Sam 19 Avr - 15:20

Bravo ! ! !  

Voilà,  je crois,  de  quoi  occuper  beaucoup  d'entre nous  durant les  longues soirées de l'hiver prochain.

Si  t'as  d'autres  astuces géniales  du  même  genre,  Waouuuuu,   n'hésite  surtout  pas    Very Happy   ! ! !

Bonne nav.   dans la rade d'Agay  


DG
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Mâtage en solo

Message  Danielgre le Jeu 1 Mai - 11:49

Je  préfère retirer  cet article  pour  un  temps,  car  il  y a  un problème dans mon installation. Je  m'en suis aperçu  aujourd'hui car j'ai dû  démâter :  le  crochet  de  l'étai  coinçait ma  drisse de grand  voile ( mais ce n'est pas  le  problème).    
Pour  le  démâtage  je ne retire rien. Tout  s'est passé  comme d'habitude. Par contre,  à  chaque  tentative  de  remontée du   mât, son  pied  partait en avant.  J'ai tout essayé, avec  ou sans sandow de blocage.    J'ai été «  sauvé »  par  un collègue de l'asso qui  passait par  là. Il  a tiré  sur le bout  dans  le prolongement  l'étai  et  j'ai  maintenu  le  pied depuis le cockpit.

Pourtant  la  première fois,  ça  avait  marché  comme  sur des roulettes, sans aucune  autre intervention que la mienne   (???). Donc, apparemment, pour  le mâtage,  l'angle qu'offre au  mât  mon  équarri  est insuffisant.  Il  faut rallonger ce dernier,  mais je ne vais pas  m'amuser à  tout  refaire  pour  le plaisir  ..
C'est  sûr  que  la  petite boîte de  Wouaouh  aurait  été  une solution  ...

 On  verra  ça  l'année  prochaine …   Rolling Eyes


Dernière édition par Danielgre le Mar 6 Mai - 10:13, édité 3 fois (Raison : a)
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  MALIBU le Ven 9 Mai - 20:59

Bords carrés et averse cet aprem, mais navigation quand même sur Vouglans...Quel bonheur, surtout avec retour à la place de port sans moteur et le lazy jack bricolé cet hiver pour éviter quelques "milliards de d...". Sinon pour le matage, démâtage, je ne détends plus les haubans et bas haubans. La drisse de grand voile prise sur le balcon avant et un coup de winch pour mettre l'étai en place sans trop de difficulté. Mais bon à Vouglans il y a une potence. L'année prochaine avec le Waaouuclip, ça va être encore plus top.

MALIBU

Messages : 18
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Thierry (Naturel) le Sam 10 Mai - 9:33

MALIBU a écrit: Sinon pour le matage, démâtage, je ne détends plus les haubans et bas haubans. La drisse de grand voile prise sur le balcon avant et un coup de winch pour mettre l'étai en place sans trop de difficulté.
La drisse de GV est orientée vers l'arrière, tu n'as pas peur de forcer sur le réa de tête de mât en la crochant vers l'avant et en l'étarquant au winch, ça doit faire une sacrée grimace en tête de mât, non?
Moi je fais pareil mais avec la drisse de foc...
avatar
Thierry (Naturel)

Messages : 220
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 56
Localisation : Lac de la Plate-taille, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rea culpa

Message  MALIBU le Ven 23 Mai - 21:37

Comme je n'ai encore jamais monté le mât à l'envers, c'est bien la drisse de foc que j'utilise aussi. Je sais pas ce qui m'a pris, j'vous promet j'le ferai plus.

MALIBU

Messages : 18
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Merci WAAOUU

Message  Danielgre le Mer 20 Mai - 11:36

Comme  j'ai du temps de  libre  ( VDI ! ),  voici  une synthèse de  mâtage  en solo, à réaliser  en toute  sécurité   avec  l'apport déterminant  de  Waaouu :






















En revisionnant  ce montage,  je  m'aperçois  qu'il serait  facile d’installer  un  réa tout  en haut du support,  ça  faciliterait   beaucoup le  positionnement  initial  du  mât ( photo  5), qui  reste  pour  l'instant  le  moment  le  plus  pénible de  la manœuvre.
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  waaouu le Ven 22 Mai - 11:45

super Very Happy
je ferai des photos de mon support arrière télescopique

waaouu

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Danielgre le Mer 12 Aoû - 23:55

Et  voilà !  J'ai testé  le réa en haut  de  mon  support arrière  .... Pas  pour  le  plaisir  !  Je me serais  bien passé  d'une séquence " démâtage-remâtage"  en pleine  saison.  Mes bas-haubans  en ont décidé  autrement,  ils  se sont à  moitié  sectionnés  tous  les deux  à  quelques  jours  d'intervalle.  Heureusement que j'avais pris  soin d'en commander deux.

Pour en revenir  à  mon  réa,  c'est  un petit  bricolage  avec tout  bêtement  un  petit  rouleau  de  patte de  l (  non  je  ne  prononcerai  pas le  nom de  la  bête  qui  porte  malheur sur  un bateau  ! !   ) ...  enfin  ça  sert  à  peindre  les  bordures en temps normal,  tout  le  monde  voit  ce que je veux  dire  ... C'est  recouvert  de  mousse,  ce qui  n'est  pas plus  mal  pour  poser  le haut du  mât, c'est suffisamment solide pour  en supporter  le poids, c'est assez  large   (  5 ou 6 cm ) pour  ne  pas  rater son coup ... et ça  roule !   Ca  offre un confort certain quand  on  recule  le  mât en position  oblique  jusqu'à  ce que  le  pied rejoigne  son  emplanture. Il  faut avant l'opération bien tendre tous  les  cordages  et  les  deux  galhaubans  sinon,  ils   s'accrochent  malencontreusement à la stucture.    Avec   un  peu d'attention, ce n'est pas insurmontable.    J'ai  également  rallongé le V au sommet,  donc positionner  le  mât sur ce support devient  un  jeu d'enfant. Photos  à  venir.

Bonne  fin de saison  à  tous  

DG
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Pied de mât sur rotules (jumelles)

Message  MARIE I le Mar 11 Juil - 21:00

Bonsoir à tous,
Lors de mon carénage de MARIE I j'ai dû démâter afin de changer un hauban dé-toronné (3 brins sur le bas-hauban !!!) et de la révision complète de mon gréement courant et dormant (passage en machine à laver des drisses, changement de manilles, remplacement de rivets de ralingues deffectueux, fabrication d'une contre-plaque pour ma cadene bâbord...etc...) je n'ai pas rencontré de soucis majeurs.
J'avoue, j'étais à terre et je bénéficiai de tous les points d'amarrage éventuels requis...  
En gros cela nous à pris 1/2 heure à deux sans prise de risque et tranquilles pour démâter en tongs !!! bounce
Seul souci la partie articulée (jumelles) est restée solidaire du pied de mât, les 3 rivets alu ø5mm sciés à la base par l'âge ou la corrosion ?
Après une bonne séance de lessive St-Markus et un passage à l'acide des parties verdies et aluminisées de mon gréement dormant j'ai essayé d'attaquer cette maudite rotule avec de la WD40 puis à l'acide..... Le pied de biche et la massette en complément ne changèrent rien à mon affaire !!!!
Cette maudite rotule est bloquée par un système de fixation (de vexation) invisible ou ???

  affraid

Cela me chagrine d'autant plus lorsque je vois ce genre de photo ou le pied de mât jumelé est solidaire du mât !!! :


  Very Happy

Aussi ma question : y a il un mécanisme quelconque à manœuvrer (tournevis, chasse goupille...etc...) et si oui, ou est-il ???? ou bien est-ce "juste rouillé" et je pourrais taper dessus comme un sourd lors de mon prochain démâtage afin de réassembler mon pied de mât à son mât ???
Cordialement.
Seb MARIE I

MARIE I

Messages : 33
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 44
Localisation : Ploemeur (56)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Danielgre le Mar 11 Juil - 22:33

Cette  pièce  n'a  pas  vocation  à  rester "  collée "  sur l'emplanture. En effet,  les ergots permettent de  centrer  le  mât  avant de  le  lever.  Si tu n'arrives  pas  à la récupérer  je  ne  vois  pas  d'autre solution  pour  remâter  qu'un  grutage (  bien  refaire le  rivetage  ! ! !)    ... Qu'est-ce qui  a  pu  faire  cette fixation  insolite ? Mystère.   Si  le  mât  est resté  dressé depuis  trente  ans,  on  peut  imaginer  que les  rivets  aient   souffert, mais quand  à  retrouver la  base collée  au  point  de  ne  pas  la  ravoir  même  avec  un  pied de  biche  ... Essaye  de  passer  une  lame  fine  dessous    et  tape progressivement avec un marteau. Va  y doucement. Sous  l'emplanture,  c'est de  la résine renforcée, mais il ne  s'agirait pas de déformer le roof ...

Bon  courage.

DG
avatar
Danielgre

Messages : 186
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 64
Localisation : Dieppe

Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/voilierkelt550/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: mâtage démâtage avec haubans en place?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum